A la découverte du nouveau Citroen C5 Aircross SUV, sur les routes Marocaines

Il y a quelques semaines,  Bastien, Corentin et moi partions pour le Maroc, découvrir et tester en avant première le nouveau C5 SUV de Citroën.

Retour sur un week-end, tout terrain !

IMG_7861

 

Dés l’arrivée a Marrakech nous avons senti la douceur du climat nous envahir,  les 7 degrés Parisien que nous venions de quitter étaient déjà loin, et le week-end  s’annonçait sous les meilleures hospices.

L’installation à l’hôtel (le magnifique Fairmont en photo ci-dessous) fut rapide, à peine le temps de déjeuner, que nous étions déjà au volant de notre nouveau jouet.

IMG_7862

 

Un jouet grandeur nature, dont l’apparence nous a tout de suite séduite.

Il faut dire qu’avec ses optiques à double-étage qui se fondent dans sa large calandre, ses bumpers latéraux, et son allure moderne… il en jette !

Côté coffre, nous avons été surpris par son volume de 580 litres (au minimum), qui fait de lui le SUV le plus généreux du segment.

 

A l’intérieur une sensation d’espace et de luminosité domine. Les lignes épurées du tableau de bord, permettent une vision facile des instruments qui l’équipent.

J’ai d’ailleurs eu un vrai coup de cœur pour l’écran tactile central ?

 

Côté confort, le constructeur a tout donné pour se démarquer de ses concurrents : Les sièges sont larges et garnis, et particularité du C5, la plage arrière est composée de 3 véritables assises individuelles coulissantes et indépendantes les unes des autres (seuls les grands monospaces proposent habituellement cet équipement.)

 

C’est donc confortablement instalés que nous prenons la route.

Il nous faudra à peine 20 minutes pour la quitter et  nous enfoncer dans le désert Marocain.

4AB2C0DF-1AAC-4DB1-B0CD-CC64E5FE1481

Le paysage lunaire est sublime, et s’étend à perte de vue.

Un immense terrain de jeux, qui va  permettre aux grands enfants que nous sommes de nous faire plaisir, mais surtout de tester si le confort est toujours au rendez-vous sur les chemins de terre.

Pendant plus de quatre heures, nous allons mettre notre le C5 à rudes épreuves, et au final le bilan est plus que positif.

Grâce à ses suspensions à double butée hydraulique (de petits amortisseurs intégrés à chaque extrémité de l’amortisseur), notre petite balade en chemins hostiles, s’est faite tout en douceur.

A noter également que le C5 dispose d’un système de motricité renforcée « Grip Control » bien pratique pour se sortir d’un mauvais pas lorsque l’on sort des sentiers battus.

A la fin de notre promenade, nous sommes tombés sur un groupe de dromadaires, l’occasion était trop belle pour ne pas immortaliser cette rencontre inattendue, mais pour la balade on préfère quand même le confort du C5 😉

 

Jérôme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s